Investisseur dans l'immobilier

Lorsque l’on envisage d’acquérir un logement pour le louer, on se précipite souvent sur le marché des appartements. Rares sont ceux qui songent que la maison peut être un bien meilleur placement. Un simple constat chez les gestionnaires immobiliers démontre une forte demande locative en maison individuelle, en périphérie des pôles d’emploi non pourvue à défaut d’offres.

Pourtant ce placement répond à bien des préoccupations actuelles.

Des atouts indéniables

  • Un bon rendement locatif :
    • Stabilité des locataires et faible carence locative
    • Des charges réduites (absence de copropriété et de syndic)
  • Un coût de revient maîtrisé
  • Des performances d’actualité
    • Dernières normes à respecter : la RT2012

La pierre a confirmé son qualificatif de « valeur refuge »

L’investissement immobilier obéit à d’autres considérations que la performance

  • Pratiquement l’unique moyen de se constituer un patrimoine en partant de rien.
  • Protection de famille à moindre coût.
  • Diversification d’actifs et optimisation d’épargne.
  • Se constituer un revenu complémentaire pour de multiples objectifs : retraite, études supérieures des enfants, cession d’activité, etc.
  • Préparer sa transmission.

Une fiscalité connue

Aucune surprise quant à la fiscalité des investissements soit dans le cadre des revenus fonciers en location vide, soit dans le régime des bénéfices industriels et commerciaux (B.I.C) en location meublée.

  • Le financement à  l’aide de prêts aura tout son avantage :
    • Les taux bancaires sont actuellement inférieurs au rendement pierre.
    • Les intérêts des mensualités des prêts, ainsi que certaines autres charges, sont déductibles des loyers lorsqu’ils sont déclarés au fisc.
  • Dans le neuf, les avantages fiscaux des lois en vigueur permettent de réduire l’imposition du contribuable. (ex loi DUFLOT)
La maison locative est donc bien plus qu’une niche,
ce n’est pas de la « pierre-papier » !